×
Pour tout besoin veuillez nous écrire directement via notre messagerie instantanée en bas de page, merci un agent vous répondra
Ou Contactez les numéros suivants : 243 03 29 79 / 679 843 499 / 690 323 626

VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

ISP Business School

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Au 30 juin 2017, le secteur de la microfinance de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC) compte 840 établissements ayant reçu l’avis conforme de la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC), répartis entre le Cameroun (531EMF), la Centrafrique (24 EMF), le Congo (68EMF), le Gabon (16EMF), la Guinée équatoriale (04 EMF) et le Tchad (197 EMF).

Les crises et les faillites de plusieurs établissements de microfinance (EMF) se sont multipliées au cours de ces dernières années, notamment en Bolivie, en Inde et au Maroc. Ces crises, en grande partie, ont eu pour cause principale les défauts de régulation et les mauvaises pratiques de gouvernance au sein des structures de microfinance. Mais ce problème est beaucoup plus inquiétant en Afrique Centrale – zone CEMAC, comparé à l’Afrique de l’Ouest – zone UEMOA2- où les pouvoirs publics semblent plus engagés dans la promotion du secteur de la microfinance. Cette contribution, en s’appuyant sur les expériences camerounaises, cherche à mettre en évidence les conséquences d’un défaut de régulation sur la gouvernance et la gestion du crédit au sein des EMF.

Face à toutes les gymnastiques des pouvoirs publics et des organismes de régulation, le taux de bancarisation reste faible, soit 12%. Le domaine de la banque ou micro finance stagne, ne se développe pas, ne recrute pas à cause du grand fossé qui existe entre la culture et le savoir bancaire. Il ya nécessité de s’interroger sur les faits afin de :
• Amener les promoteurs des établissements de micro finance à prendre conscience et de tirer une leçon des conséquences qui en découlent,
• Préparer les nouveaux porteurs de projets de micro finance à évaluer les multiples enjeux pour éviter d’échouer de façon prématurée,
• Former pratiquement et rapidement nos jeunes diplômés afin qu’ils démystifient cette discipline professionnelle consommatrice excessive de main d’œuvre.
Les faits que nous relevons démontrent à suffisance le potentiel économique qui s’offre dans ce secteur et, le défi de l’emploi qui se pose avec acuité trouve ici toute son importance dans le programme ISP Business School que nous mettons à disposition.


Le programme ISP Business School a une portée internationale et un triple intérêt :
• La promotion du métier de la banque et microfinance en Afrique.
• La promotion de l’insertion professionnelle des étudiants issus du système universitaire, n’ayant aucune connaissance pratique du métier de la Banque et micro finance.
• La professionnalisation de ce corps de métier à travers le recrutement d’un personnel nanti de savoir, savoir faire et savoir être acquis par la pratique issue de l’expérience transmise par une équipe d’experts.

Dans sa vision de développement, le programme ISP Business Scholl entend assurer de façon efficiente, la promotion et le développement du secteur de la banque & microfinance. Le programme ISP Business School se décline sous deux pans de développement :
o La création du centre africain d’application pratique aux métiers de la Banque et Microfinance,
o La création d’un levier d’intermédiation entre chef d’entreprises/porteurs de projets et les institutions de financement (banque & microfinance, organisations nationales et internationales d’appui au développement durable) devant aboutir à un cadre convivial d'octroi et la gestion des crédits.

MISSIONS

ISP Business Scholl fonde ses missions sur :
• La formation pratique des diplômés aspirant à faire une carrière dans le secteur de la banque & microfinance
• Le déploiement d’une politique d’accompagnement à l’insertion socioprofessionnelle en emploi ou auto emploi des jeunes ayant reçu une formation dans le cadre du programme ISP Business School
• Le renforcement des compétences et le recyclage des opérateurs du secteur (employés, cadres, Directeurs, Promoteurs,…)
• L’accompagnement des porteurs de projets vers la recherche de crédit auprès des banques & microfinances
• L’accompagnement des promoteurs des établissements de microfinances vers la recherche de financements extérieurs.
• La mise en œuvre d’un cadre de collaboration sain entre les chefs d’entreprises et les banques & microfinances.
• La formation et l’accompagnement à l’insertion professionnelle des jeunes diplômés en quête d’opportunités d’emploi

LE PROMOTEUR.

L’ISP (Institut de Spécialisation du PIDERC) est un institut de formation professionnelle créé en 2007. L'ISP est agréé et reconnu au plus haut sommet de l’Etat à travers le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle du Cameroun.
Depuis 2007, l'ISP entretient d'étroites relations de partenariat avec les institutions locales et les structures d'accueil qui lui renouvellent leur confiance par l'accueil de nombreux apprenants en stage, notamment : CCC Plc, CAMCUL, SOFINA,NOFIA, CCA, Advans, CPC, et plusieurs autres institutions financières avec lesquelles des négociations sont en train d'aboutir dans le cadre du programme ISP BUSINESS SCHOOLL.

L'ISP est Dirigé par Monsieur Gustave TCHOUAMO, un Consultant Formateur, Conseiller D’orientation et Expert en Développement Personnel. En tant que Consultant, il a déjà accompagné plusieurs entreprises au rang desquelles : TRANSIMEX Cameroun, OLAM CAM, Groupe Cible, SOVEPAC, UOB (Université d’Omar Bongo), Groupe TIGER Gabon, etc. Il est Coordonnateur des programmes de certification ISO-PECB et opère aujourd’hui comme Manager de la Stratégie de Développement auprès du cabinet GMS CONSULTING GROUP (Cabinet d’Ingénierie Conseil, Audit et Certification Internationale). Il est l’homme à la vocation remarquable en matière de formation qui a su impulser une dynamique qui fait de l’ISP l’un des piliers de la formation professionnelle et continue de la sous région. Il est membre du groupe PIDERC depuis 2007, un organisme d’appui au développement durable créé en 2007.

Fort de son expérience, l’ISP se distingue donc comme un acteur principal de développement qui a opté d’œuvrer au côté de la jeunesse pour faire de cette jeunesse le véritable fer de lance du développement du continent africain car, notre continent doit son développement à une jeunesse pétrie de talent et consciente des opportunités que regorge notre continent. Face à ces opportunités, l'ISP veut créer un monde équitable et impulser une dynamique basée sur un nouveau modèle de leadership africain pour préserver et pérenniser nos acquis.

ISP BUSINESS SCHOOL : UN AVANTAGE CONCURENTIEL

1. Je me fais former par des experts, ce qui rime avec mon apprentissage pratique et l'application immédiate pour moi ou pour une entreprise ;
2. Je fais le choix entre une formation complète en présentiel et une formation e-learning accessible au format PDF ;
3. Je m'assure une formation à un coût adapté à ma bourse;
4. Je reçois une formation pratique et mobile ;
5. Je peux choisir d'évoluer à mon rythme;
6. Je reçois une fiche d’évaluation à la fin de chaque module pour apprécier mon niveau;
7. La formation est accessible à tout moment et à vie ;
8. J'intègre le forum privé pour discuter avec les formateurs et d’autres stagiaires ;
9. Je me fais former par des professionnels expérimentés de ma zone d’intervention BCEAO et CEMAC;
10. La formation m'offre les compétences professionnelles et de spécialisation ;
11. Je me fais former en très peu de temps en lieu et place de quatre ans d’études ;
12. La formation m'offre la possibilité de me trouver un stage dans notre vaste réseau en Afrique francophone et anglophone
13. pourquoi dois-je placer autant d’argent 2000 à 3000 euro par an pendant 5 ans pour les mêmes formations alors que je peux profiter de cette expertise en très peu de temps et à moindre coût.

ISP BUSINESS SCHOOL : LES DEBOUCHES

Au terme du parcours de formation, le stagiaire sera capable de :

1. Se reconvertir professionnellement ;
2. Etre financier dans une banque ou une microfinance ;
3. Garnir son CV afin de persuader les recruteurs ;
4. Occuper 85 % des postes dans les institutions financières ;
5. Passer au grade supérieur dans la structure qui l’emploie ;
6. Devenir un cadre selon ses diplômes académiques ;
7. Solliciter un emploi direct dans une banque ou micro finance
8. Solliciter un stage professionnel ou académique afin de soutenir son mémoire
9. Etre collaborateur dans un cabinet d’expertise et bénéficier des royalties ;
10. Ouvrir un cabinet de consultation et d’intermédiation financière ;
11. Travailler comme consultant indépendant auprès des institutions financières ;
12. Créer une association, une mutuelle ou une coopérative de collecte de fonds ;
13. Intégrer l’ANEC-BM (l’Association Nationale des Experts et Consultant – en Banque et Micro finance) pour mieux se préparer.

PUBLIC VISE PAR LE PROGRAMME ISP BUSINESS SCHOOL

Ce programme de formation s'adresse aux :
• Etudiants avec ou sans emploi,
• Diplômés de toutes les filières universitaires,
• Professionnels de haut niveau (Directeurs Généraux de Banque, Directeurs de Ressources Humaines, Directeurs Comptable et Financier, Directeurs et Responsables d’Exploitation, Directeurs et Responsables Commerciaux et Marketing, Cadres et agents des services opérationnels);
• Et toute autre personne passionnée ou visant se reconvertir pour les métiers de la banque et micro finance.

DEROULEMENT DU PROGRAMME ISP BUSINESS SCHOOL

La formation se déroule en alternance, en présentiel ou en ligne (pour des candidats distants ou nomades). Les cours ont lieu en soirée ou les week-end et se déclinent sur 8 modules étalés sur une période de 4 à 6 mois y compris les séances d’accompagnement ou de coaching pratique tirées du vécu quotidien des candidats en activité ou de ceux des experts en charge de la formation.

. EVALUATION DU STAGIAIRE

Au cours de son parcours de formation, le stagiaire est soumis à une :
• Evaluation à la fin de chaque module ;
• Examen de fin de formation, sanctionné par une attestation de validation des acquis et d’aptitude à l’exercice du métier
• Examen supervisé sanctionné par le CQP (Certificat de Qualification Professionnelle)

Nb : L’examen de fin se déroule en 3phases, une épreuve écrite, une épreuve professionnelle de synthèse et une soutenance du mémoire de fin de parcours conforme à la méthodologie de rédaction produit par l’institut. L’examen de CQP a lieu 4 fois par an. Le candidat ayant échoué ou raté de se présenter à une session d’examen peut se rattraper à la prochaine session. Si les frais d’examen avaient été déjà reversés, il sera obligé de constituer un nouveau dossier.

VAE

Au terme du parcours de formation, vous recevrez:
• Relevé de notes/Fiche d'évaluation
• Attestation de validation des acquis de formation,
• Certificat de Qualification Professionnelle,


CONDITIONS D'ACCES AU PROGRAMME ISP BUSINESSSCHOOL

L’accès au programme ISP Business School se fait par voie de concours et sur étude de dossier.
Nb: Pour les candidats devant accéder sur étude de dossier, les tests d’éligibilité sont confirmés par un entretien entre le candidat et le jury chargé de valider sa candidature.
Le dossier de candidature est constitué de :
• Demande de candidature adressée au Coordonnateur du programme
• Photocopie de CNI
• Photocopie certifiée de l’acte de naissance
• Justificatif de votre dernier diplôme (Bacc ou plus) ou tout autre parchemin attestant un niveau de formation acquise dans le métier de la Banque
• Curriculum de vitae
• Deux photos 4*4
• Les candidats accédant par voie de concours paieront la somme de 10 000 FCFA constituant les frais de concours
Les dossiers doivent être déposés auprès des services ISP Akwa (face palais Dicka Akwa, ISP Ndog Passi (entrée carrière), au Bureau de représentation GMS CONSULTING GROUP yaoundé (immeuble en face de la pharmacie des lumières-entrée bastos vers le rond point Longkak.

Délai de dépôt des dossiers :

29 novembre

EFFECTIF, LIEU, DATE


Effectif

Ce programme accueille un nombre de 100 au maxi.
Lieux

Les formations ont lieu dans les deux métropoles Douala et Yaoundé
Date de démarrage de la formation :

07 décembre 2019

COUT ET MODALITE DE PAIEMENT


Coût

Le de la formation est de : 253 500 (Deux Cent Cinquante Trois Mille Cinq Cent) francs CFA.
Ces coûts comprennent :
• Les frais de formation,
• Les frais de 8 supports de formation en fichier numérique
• Les frais d’acquisition d’une clé USB
• Les frais d’attestation d’acquis de formation
• Les frais d’obtention du Certificat de Qualification Professionnelle
Ces frais sont payables en deux tranches à raison de :
- 1ere tranche : 153 500 (cent cinquante trois mille cinq cent) francs CFA payable avant le démarrage de la formation une fois le candidat est éligible à la formation.
- 2ème tranches : 100 000 (cent mille) francs CFA payable au début du 2èmemois de la formation.

Moyens de payement

Une fois admis à la formation, vous pourrez payer vos frais de formation sur place dans les services ISP de Douala, en ligne par Mobile Money ou Orange Money aux numéros suivants (à communiquer) ou dans le compte ouvert à cet effet.


SUPPORTS DIDACTIQUES ET ACCOMPAGNEMENT

Vous recevrez immédiatement un fichier complet contenant :
• 8 (huit) modules de formation au métier la banque et micro finance
• un module de formation pour votre spécialité, version numérique, en PDF.
• Une fiche d’évaluation derrière chaque module de formation
• Une lettre de recommandation pour bénéficier d’un stage dans votre ville.

COMMENT RECEVOIR MON CERTIFICAT ?

Dès réception totale de vos fiches d’évaluations. Filmez ou scannez vos fiches d’évaluations et envoyez-les par nos mails, wahtsapp ou tout autre canal d’information qui vous est communiqué. Ceci nous permet d’intégrer nos observations dans votre relevé de notes. Vous le recevrez directement votre attestation d’acquis de formation en format physique, original, signé et cacheté par les soins du Directeur Général de l’ISP et du Coordonnateur du programme. Le Certificat s’obtient après la validation des épreuves d’examen supervisé par le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle qui se compose en présentiel au Cameroun.

QUE VAUT MON CERTIFICAT ?

Le certificat qui vous est délivré est reconnu par l’Etat, les institutions financières au niveau national et international. Il atteste de votre capacité à bien pratiquer le métier. Il vous offre une plus value non seulement au niveau de votre savoir faire mais vous démarque face aux candidats ne possédant que des diplômes académiques. C’est le certificat que tous les recruteurs recherchent, parceque les vrais recruteurs connaissent la valeur de ce certificat qui vous permet de valoriser de manière officielle le niveau de qualification. Que ce soit pour rassurer vos clients ou pour renforcer votre CV.
Ce certificat atteste non seulement des connaissances acquises au cours de la formation, mais aussi de votre assiduité à suivre les modules de formation qui sont dispensés. Pour obtenir votre Certificat, vous devez avoir suivi l’intégralité de la formation. Par ailleurs, vous devez obtenir 60 % de bonnes réponses dans vos fiches d’évaluations. Le coût d’expédition de vos parchemins varie en fonction du lieu de destination finale dans le monde.

PROGRAMME DE FORMATION

Ce programme de formation offre la possibilité à chaque stagiaire de se spécialiser selon un domaine de compétence au choix.

MODULE 1 : APERÇU ET CONNAISSANCE GÉNÉRALE DU SECTEUR DE LA BANQUE ET DE LA MICRO FINANCE DANS LA CEMAC (Support de 150 pages)

• Qu’est-ce qu’une banque ? Une entreprise de micro finance ? quelles sont leurs utilités ?
• Quels sont leurs poids économique dans ton pays et dans la sous-région ?
• Quelles sont leurs couvertures géographiques par pays et par secteur ?
• Combien sont-elles ? quelles sont leurs typologies ?
• Quels sont les problèmes qu’elles rencontrent ?
• Quels sont les types d’établissements n’ayant pas accès aux dépôts du public ?
• Quel est le nombre d’EMF agréées dans ton pays et dans la zone CEMAC ? , • Quel est le nombre d’EMF indépendantes ?
• Quel est le nombre de mutuelles communautaires ?
• Quel est le nombre d’ONG exerçant dans le domaine ?
• Quelle est l’évolution des encours de crédit ?
• Quel est leur encours de dépôts ? La performance par pays ?
• Qui finance les institutions financières dans la CEMAC et au Cameroun ?
• Comment faire pour se faire financer ?

MODULE 2 : LES RÈGLEMENTS, LES LOIS, LES INSTRUCTIONS, LES ARRÊTÉS, LES DÉCISIONS À MAITRISER AFIN DE NE POINT SE RETROUVER EN POSITION IRREGULIERE FACE AUX AUTORITÉS DE TUTELLE (COBAC, MINISTERE DES FINANCES) (Support de 400 pages)

• Règlement COBAC ; fixant les conditions et modalités de délivrance d’agrément d’établissements de crédit, de leurs dirigeants, de leurs commissaires aux comptes ;
• Règlement COBAC ; relatif à la couverture du risque des établissements de crédits ;
• Règlement COBAC ; relatif à la Division des risques des établissements de crédit ;
• Règlement COBAC ; fixant l’Organisation de la comptabilité des établissements de microfinance ;
• Règlement COBAC ; fixant le plafonnement du montant de crédit accordé par les établissements de microfinance ;
• Règlement COBAC ; fixant les conditions et modalités d’obtention de l’agrément ;
• Règlements COBAC ; fixant les normes juridiques des établissements de microfinance ;
• Règlements COBAC ; portant fixation du capital minimum de l’établissement de microfinance de deuxième et troisième catégorie ;
• Règlement COBAC ; relatif au contrôle interne dans les EMF etc.

MODULE 3 : CREDIT MANAGEMENT - COMMENT PLACER LE CRÉDIT ENTRE LES MAINS DES POPULATIONS ET SAVOIR FAIRE LE RECOUVREMENT EXEMPTÉ DE TOUTE BRUSQUERIE (Support de 160 pages)

• Qu’est-ce que le crédit ? quel sont les conditions pour bénéficier d’un crédit ?
• Qu’est-ce que le prêt? Qu’est-ce qu'une garantie ?
• Qu’est-ce qu'une caution ? Comment placer un crédit ? Qu’est-ce qu’un intérêt ?
• Comment concevoir un contrat de prêt ?
• Comment faire un prélèvement à la source?
• Comment concevoir une reconnaissance de dette?
• Qu’est-ce qu’un échéancier de remboursement? • Comment monter une procédure de recouvrement de créances ou des impayés ?
• Comment analyser la solvabilité d’un client?
• Que faut-il faire avant et après les contentieux ?
• Comment monter un dossier de crédit ?
• Comment hiérarchiser précisément les risques ?
• Comment sécuriser une créance ?
• Comment préparer les dispositifs anti litige?

MODULE 4 : MAÎTRISER L’ENSEMBLE DES OUTILS DE SUPERVISION ET DE CONTRÔLE INTERNE D’UNE STRUCTURE FINANCIÈRE. (Support de 150 pages)

• Qu’est-ce qu’un contrôle interne ?
• Quels sont les objectifs du contrôle interne?
• À quel rythme devrait se réunir les différents organes de supervision d’une structure financière ?
• Toutes les acquisitions et les dispositions d’immobilisations sont autorisées par le CA ;
• Les différences d’encaisse sont toujours présentées à la récapitulation de l’encaisse, même lorsqu’il y a des différences minimes ;
• Le local doit avoir une seule porte d’accès principal (membres et visiteurs) ;
• Une chambre forte est construite pour abriter les objets de valeurs ;
• La direction doit s’assurer du respect de la procédure comptable en vigueur ;
• Le solde du registre de la réserve d’argent est celui porté sur le détail de l’encaisse ;
• Le plan d’activités et le budget annuel sont suivis et révisés s’il y a lieu (à chaque trimestre de l’année) ;
• La limite de crédit est-elle respectée ?
• Un décompte surprise des espèces est fait très souvent par les responsables (au moins une fois le mois). Lors de ce décompte :
 Les chèques et les divers d’encaisse sont analysés ;
 Les prêts aux membres sont conciliés par comparaison de la fiche de remboursement ou à l’état des remboursements produit par le membre

MODULE 5 : MAÎTRISER LES MANUELS DE PROCÉDURE OPÉRATIONNELLE, COMPTABLE, ADMINISTRATIVE, FINANCIÈRE (Support de 600 pages)

• Le compte de dépôt doit à tout moment présenter un solde créditeur ;
• Le compte de dépôt ne donne pas droit à la délivrance d’un carnet de chèque ;
• Les mineurs peuvent aussi posséder des comptes de dépôt ;
• L’ouverture et le fonctionnement du compte doivent être effectués par son représentant légal. Le solde de ce compte ne doit jamais être débiteur ;
• Comment réaliser l’inventaire et l’analyse du personnel actuel (Qui fait partie du personnel ? Qu’est- ce qu’ils font ? Quelles sont leurs aptitudes, leurs années d’ancienneté, etc. ?).

MODULE 6 : MAÎTRISER L’ACTIVITÉ DE CHAQUE EMPLOYE DANS UNE STRUCTURE FINANCIÈRE PERMET DE MIEUX CHOISIR SON POSTE DE TRAVAIL AFIN DE MIEUX SE PREPARER PENDANT LE STAGE.

• Qui est propriétaire d’une structure financière en fonction des typologies ?
• Qui le nomme en fonction des typologies ?
• Quel est le rôle du PCA ?
• Comment devenir responsable des opérations ?
• C’est quoi le comité de contrôle ?
• Qu’est-ce que tu sais faire dans une banque ?
• Quel est le nombre à être recruté ?
• Quel poste de travail est assigne à chacun ?
• Quel est le salaire du surdiplômé ?
• Les actions de recrutement se déroulent de plusieurs façons, lesquelles?
• Quelles sont les limites de chaque intervenant ?
• Combien mérite-t-il comme rémunération?
• Pour quelle ancienneté ?

MODULE 7 : SAVOIR COMMENT LUTTER CONTRE LE BLANCHIMENT DES CAPITAUX ET LE FINANCEMENT DU TÉRRORISME

• Comptes inactifs devenus subitement actifs ;
• Alimentation de comptes de montants sensiblement supérieurs à celui des transactions habituelles ;
• Informer le service audit interne de toute transaction inhabituelle ou suspecte ;
• Incohérence des justifications économiques des opérations ;
• Centraliser les soupçons émanant du personnel et procéder à des investigations approfondies ;
• Rédiger les déclarations de soupçon portant sur les transactions inhabituelles ou suspectes.

MODULE 8 : COMMENT DÉCROCHER SON EMPLOI DANS UNE ENTREPRISE FINANCIERE EN EXIGEANT SON NIVEAU DE SALAIRE. ? COMPRENDRE POURQUOI ILS NE SONT JAMAIS BANQUIER PROFESSIONNEL. COMMENT DÉVELOPPER UNE INSTITUTION FINANCIÈRE ?

• Définition du MMP ;
• Qu’est-ce que le marketing bancaire ?
• Qu’est-ce qu’un produit bancaire ?
• Comment prospecter ?
• Les 10 qualités d’un bon banquier ;
• Les 7 étapes des records de vente ;
• Les 06 clés du succès en marketing ;
• Dix (10) stratégies commerciales efficaces et rentables ;
• Comment parler de ses concurrents ?

Une équipe de Formateurs expérimentés : Une expertise à la hauteur de vos attentes

Coordonnateur du programme ISP Business Schooll, Dr. Tchegou Magelent Bernard Expert en développement des institutions financières. Il est agréé par le Fonds National de l’Emploi, la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Cameroun, l’ACEM B-M (Association Camerounaise des Experts et Consultants en Banque et Microfinance et le Centre des Métiers de la finance). Doté d’un parcours académique et professionnel distinctif, il est :

• Docteur et spécialiste en marketing bancaire
• Consultant international en marketing bancaire
• Avec plus de 20 ans de pratique quotidienne dans les banques et microfinances en zone CEMAC ET BCEAO
• Auteur de 14 ouvrages dans toutes les disciplines professionnelles bancaires
• Co-auteur de 8 manuels d’utilisations professionnels.
• Formateur, coach international et stratège dans l’accompagnement des responsables d’institutions bancaires
• Il a été D.A.F du patrimoine financier de Blaise Compaoré, Président du Faso jusqu’en 2014
• Il a officié comme Directeur de l’ONG AMERICAINE AIDE (Association Internationale de Développement) filiale du Burkina Faso avant de démissionner pour rejoindre le groupe BREMBANCK au Niger. Ses expertises et formations le conduisent tour à tour en Côte d’Ivoire, au Mali, au Benin, en Mauritanie, en RDC.
• Il est promoteur du cabinet CEMI EXPERT (Cabinet d’Expertise en Marketing de la Microfinance) avec une implantation au Congo Brazzaville, en Tunisie, au Togo, au Tchad et en RCA.

S'inscrire

Si vous souhaitez adhérer au programme ISP Business School, bien vouloir remplir le formulaire ci-dessous :

HAUT